Aucun souvenir de Césarée

Auteur : Guillaume, Marie-Ange
Editeur / Agent : Le Passage
Genre : Fiction, adulte, roman

Sa mémoire n'est qu'une crise d'amnésie. De son enfance, elle a tout oublié sauf la peur et l'ennui coriace. De ses vingt ans, elle a tout oublié sauf son absence au monde. Elle a même oublié Césarée, la ville en ruine qu'elle déclarait « inoubliable» dans une lettre envoyée à sa mère. Elle a juste retenu le vers de Racine, « je demeurai longtemps errant dans Césarée ». Heureusement, sa mère a écrit un journal où elle raconte ce qu'elles ont vécu ensemble, avec et sans le père. Sa mémoire c'était sa mère, et elle vient de la perdre - la mère, le jardin, la maison.
Elle vient de vider la maison, dans le chagrin et la colère. « Ma mère, c'était après moi le déluge. J'entasse au grenier un bordel monstre, tu te taperas un jour le remake du nettoyage des écuries d'Augias, mais je ne serai pas là pour le voir. »
Heureusement, il y a les copains, qui la baladent du chagrin au rire, et c'est toujours le rire qui la sauve. Alors, armée du récit maternel, des photos d'époque et de ses trous de mémoire, elle s'attaque au puzzle, elle reconstruit la vie de sa mère et la sienne, quitte à les trafiquer - peu importe, une vérité mouvante et floue arrive à surnager. Et maintenant, elle aime sa mère.

« Marie-Ange Guillaume sait toucher à l'essentiel avec simplicité et évidence, elle sait quel peut être le pouvoir de l'humour quand il est utilisé à bon escient, avec une grande pudeur, mais en s'interdisant le moindre tabou. Elle nous laisse avec à la fois
la gorge serrée et un large sourire. » Benjamin Fau, Le Monde des livres

Editions Le Passage, Paris, 2014, 192 pages, ISBN : 978-2-84742-239-9


Biographie :

Marie-Ange Guillaume a écrit Tout le cimetière en parle, Ils s'en allaient faire des enfants ailleurs, L'Odeur de l'homme, La Dernière nuit, Ça m'énerve. Biographe de Desproges et Goscinny, elle a également signé des livres pour la jeunesse.