Les Femmes du roi, d'Agnès Sorel à Marie-Antoinette

Auteur : Chaussinand-Nogaret, Guy
Editeur / Agent : Tallandier
Genre : Non fiction, adulte, histoire

Reine ou favorite, la femme a souvent joué les premiers rôles dans l'ancienne monarchie. Reine, elle n'assure pas seulement la continuité dynastique mais, dans le péril, la continuité de l'Etat. Favorite, elle introduit le désordre, scandaleux mais créateur, dans l'économie de la famille royale. Fragile mais essentielle, elle rythme les ambitions et toute stratégie de conquête du pouvoir passe nécessairement par elle.
C'est à travers les menus faits de la Cour que se dessinent, autour du roi, les subtiles évolutions matrimoniales et adultérines. Par-delà les jeux de l'amour, gagner et garder la couche du roi réalise, entre le XVe et le XVIIIe siècle, un dessein qui touche aux sphères supérieures de la politique. En effet, la polygamie royale constitue l'un des fondements de la monarchie moderne. À l'époque où le roi affirme son essence mystique, la favorite démontre que le monarque demeure un être de chair, de désir et de passion.
Si elle contribue au rayonnement de la monarchie par le mécénat très actif qu'elle anime, elle est surtout le bouclier du trône : préservant le couple royal en temps de crise, elle concentre la haine et l'opprobre publics sur sa personne.
Grâce à ce livre, le regard que l'on porte sur les destinées d'Agnès Sorel ou de la comtesse de Barry, de la Montespan ou de Marie-Antoinette et de tant d'autres, s'enrichit de perspectives nouvelles et stimulantes.

Editions Tallandier, Paris, 2012, 272 pages, ISBN - 978-2-84734-877-4

Biographie :

Guy Chaussinand-Nogaret, de l'École des hautes études en sciences sociales, est bien connu du grand public pour ses nombreux ouvrages sur le XVIIIe siècle français, comme La Noblesse au XVIIIe siècle, La Vie quotidienne des Français sous Louis XV (Hachette), des biographies de Mirabeau (Le Seuil), Casanova et D'Alembert, une vie d'intellectuel au siècle des Lumières (Fayard, 2007).