Cultures

Auteur : Descola, Philippe
Editeur / Agent : Carnets Nord
Genre : Non Fiction, adulte, philosophie

« En matière de football, chez les Achuar, en Amazonie, il ne s'agit pas du tout que l'un des camps triomphe sur l'autre. Les tactiques sont extraordinaires, tout le monde court après le ballon, y compris les gardiens de but. Le nombre de participants dans les équipes est fluctuant, cela n'a pas d'importance qu'ils soient cinq d'un côté et dix de l'autre. Ce qui compte, c'est le jeu, la capture de la balle et marquer un but. Lévi-Strauss, en commentant l'arrivée des jeux de balles chez les Gahuku-Gama en Nouvelle-Guinée, avait montré que le jeu est essentiel mais qu'il ne doit surtout pas y avoir d'inégalité au terme du jeu, car si l'un des groupes se trouve dans une situation d'inégalité, cela met en pé-ril l'ensemble de la reproduction sociale. Ceci est très commun à de nom-breuses sociétés non modernes pour lesquelles le jeu est une fin en soi. »

Philippe Descola, grande figure de l'anthropologie contemporaine française, interroge notre rapport au sport au regard de la pratique qu'en ont les sociétés primitives, notamment chez les Amérindiens qu'il a longuement étudiés. Il montre de quelle manière le modèle occidental du sport de compétition, avec toutes les inégalités qu'il porte en lui, s'est imposé au reste du monde. Dans la lignée de la réflexion qu'il a menée sur le dualisme nature/culture, il s'empare de la question de l'hybridation de l'homme et de la machine et du problème plus général du corps augmenté. Et réfléchit à la place qu'aurait le sport dans l'universalisme auquel il aspire.

Carnets Nord, Paris, 2017, 96 pages, ISBN : 978-2-35536-267-5

Biographie :

Philippe Descola est anthropologue, professeur au Collège de France depuis 2000 dans la chaire d'Anthropologie de la nature, et directeur d'études à l'EHESS. Ses recherches de terrain en Amazonie équatorienne ont fait de lui une des grandes figures américanistes de l'anthropologie. Il a entre autres publié Les Lances du crépuscule (Plon, 1993), Par-delà nature et culture (Gallimard, 2005), L'Écologie des autres. L'anthropologie et la question de la nature (Quae, 2011).